Pourquoi ne pas être professeur de lycée et collège ?
(10 septembre 2006)

Hypocrisie

Par exemple le cahier de texte, en théorie celui-ci doit indiquer pour chaque heure ce qui a été vu et le travail à faire pour l'heure suivante et doit permettre aux élèves absents de suivre cours. En pratique, celui-ci est entièrement refait dans le but de montrer une progression qui plaise à l'inspecteur pédagogique régional.
Autre exemple : les inspections. Certaines sont préparées avec les élèves, certains élèves peu montrables sont échangés avec des élèves plus présentables d'autres classes, la salle n'est pas la salle habituelle. Toujours, les enseignants sont prévenus et ceux qui habituellement ne préparent rien ont au moins quelques jours pour préparer cette heure.

 


Manque de liberté

Difficulté d'être à la fois un enseignant, qui est censé être un modèle pour les élèves et un fonctionnaire qui gagne sa vie en travaillant pour l'Etat. Obligation non dite pour les enseignants, surtout les stagiaires, de ressembler à l'adulte idéal (ni alcool, ni tabac, look classique etc.). Que répondre devant l'étonnement des élèves lorsqu'ils s'aperçoivent qu'en dehors du collège, l'enseignant n'est pas conforme à l'image qu'il donne.
Ceci est d'autant plus difficile à gérer qu'en fait les élèves obéissent et travaillent pour faire plaisir à l'être humain plus que par peur des sanctions que peut infliger le fonctionnaire. Que faire lorsque cet être humain estime que le programme a pour effet d'abrutir ses élèves ?

.

Impuissance

Tous les élèves étant différents, quoique l'on fasse les meilleurs s'ennuieront et les plus faibles ne suivront pas. Quelque soit la façon de présenter la leçon, auditive visuelle ou par l'expérimentation, cette façon ne conviendra qu'à une partie des moyens. Au final, on ne sert pas à grand monde.
On est placé devant des problèmes sans solution. Par exemple le garçon qui est resté très enfant ; on ne peut pas l'envoyer courir derrière un ballon dans l'herbe ; soit on le punit à regret soit on le laisse perturber le cours et les autres élèves sont mécontents.
Plus douloureux, il nous est interdit d'aider certains jeunes. Devant un autre garçon qui cherche à se donner des sensations par strangulation et s'évanouit, on ne peut pas lui expliquer d'autres manières de trouver du plaisir puisque celles qui nous viennent à l'esprit sont interdites aux mineurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil



Ubi solitudinem faciunt pacem appellant
  Ecrire au webmestre


 

 retour à l'accueil