Star Trek, MIRROR



 De Monsieur Spock  à Leonard Nimoy

Par conviction pacifiste, les Alkans refusent de fournir du dilitium à la Fédération.

Carnet de bord du capitaine. Coefficient espace-temps indéterminé. Nous avons été téléporté à l'intérieur de l'entreprise alors qu'un orage ionique sévissait. Nous avons retrouvé le vaisseau et le personnel métamorphosé, tout a changé imperceptiblement, l'honneur et la discipline ont fait place à la brutalité et à la sauvagerie.

Kirk : [...] Pas dans notre univers, ni dans notre entreprise. Quelque chose de parallèle. Un univers parallèle, juxtaposé au nôtre suivant une autre projection. Tout ce trouve dédoublé.

 

Kirk refuse de détruire immédiatement les Alkans qu'il a en ligne de mire.

Spock de l'autre monde : Vous transgressez les ordres, Capitaine.

Kirk : Cela me regarde, je vous donnerai des éclaircissements quand je le jugerai utile.

Un ultimatum de 12h est accordé aux Alkans.

Spock :de l'autre monde: Capitaine, vous vous êtes mis dans une fâcheuse position, votre conduite doit être rapportée.

Kirk : Vous êtes libre de le faire, monsieur Spock.

 

Additif au carnet de bord du capitaine : Je commande un Entreprise à bord duquel les officiers se servent d'acolytes recrutés parmi l'équipage. Un vaisseau où l'assassinat des supérieurs rend l'avancement plus rapide.

Kirk : Computer, relisez nous l'enregistrement relatif à mon passé.

Computer : Capitaine J. T. Kirk a accédé au commandement de l'USS Enterprise grâce à l'assassinat du capitaine Christopher Pike. Premier fait d'arme, répression d'une révolte sur Golan, anéantissement total de toute trace de vie. Deuxième fait d'arme, exécution de 5000 colons sur Véga IX...

Kirk refuse que son agresseur soit torturé davantage et l'envoie en celluele.

Spock de l'autre monde : Ces actes méritent la mortt

 

Spock de l'autre monde: Capitaine, puis-je vous demander si votre opinion est bien arrêtée quant à votre attitude surprenante vis à vis des Alkans.

Kirk : Vous connaissez mes ordres.

Spock de l'autre monde: Ils sont, vous le savez, en contradiction avec les lois que notre empire a édictées, vous ne pouvez en ignorer les conséquences.

Kirk : C'est une menace ?

Spock de l'autre monde: Je ne vous menace pas Capitaine, mais je constate, je vous tenais pour un excellent officier. Les missions que nous avons remplies de concert ont été couronnées de succès et fructueuses. Cependant, je ne peux couvrir vos aberrations sans risquer de perdre ma position.

Kirk : Spock, pensez-vous que nous devrions détruire les Alkans ?

Spock de l'autre monde: La terreur doit être maintenue ou alors l'empire est condamné. La logique de l'histoire

Kirk : La conquête est facile, le contrôle l'est moins, il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre.


 Version en .doc

.



 Le dictateur fantôme


  Ecrire au webmestre


 

 retour à l'accueil